Histoire / History




Selon une légende l'étude initiale de cette voiture sous le nom de MITZI a été faite par la SIATA (Societa Italiana Auto Transformazioni Accessori) spécialisée dans les transformations sportives de FIAT. SIATA n'ayant pas obtenu de FIAT un moteur aurait vendu son étude à PIAGGIO.

En fait la première petite voiture construite par Piaggio était terminée à l'été 1952 et testée sur la piste de l'usine le 25 septembre. Cette voiture représentait le premier des quatre projets qui seront développés entre 1952 et 1954. Ayant définitivement écarté le premier, PIAGGIO a travaillé simultanément sur 3 prototypes signées 2V, 3V et 4V avec l'intention de choisir le plus prometteur à construire en série. Le projet 3V a été choisi, à tel point qu'il a été le premier, et peut-être le seul, à être testé en dehors de l'usine. La petite voiture est testée dans la nuit du 10 au 17 août 1953. La décision de conduire le prototype uniquement de nuit est née de la volonté de l'entreprise de garder secret son engagement dans le secteur automobile. PIAGGIO fabricant de scooters Vespa et du triporteur APE l'équipera d'un moteur bicylindres 400cm3 dérivé de l'Ape monocylindre de 200 cm3. Cette petite voiture sera nomée Vespa 400 par PIAGIO et construite dans la filiale française ACMA à Fourchambault près de Nevers. Le sigle sur le capot est P/ACMA (Piaggio/Ateliers de Construction Motocycles et Automobile).
Cette voiture ne comporte qu'une seule pièce de fabrication italienne: les pistons en aluminium coulé de Borgo. Tous les autres composants sont d'origine française.
La Vespa 400 a été présentée le 26 septembre 1957 au Pré Catelan et fut la vedette du Salon Automobile à Paris.
En octobre 1957 au salon automobile de Paris deux modèles étaient proposés 'Tourisme' pour 345.000FF et 'Luxe 58' pour 365.000FF.
Avec les premiers modèles le mélange huile-essence se faisait à la main avec un godet gradué et durant l'été 1958 est apparu le réservoir d'huile avec un mélangeur semi-automatique à manivelle.
En 1958 les sièges sont rembourrés jusqu'en haut et les lames de pare-chocs lisses et chromées sont remplacées par des lames nervurées en inox.
L'année 1959 fut marquée par de nombreux changements : vitres coulissantes, feux de direction sur les ailes avant, la turbine de refroidissement en acier est maintenant en aluminium, les pare-chocs à lame sont abandonnés au profit de nouveaux pare-chocs enveloppant. Des modifications moins visibles sont apportées comme le taux de compression qui passe de 6,4 à 6,8bar (92 à 98 PSI)avec de nouvelles culasses et le moteur de type II développe maintenant 14 CV SAE à 4350 t/mn au lieu de 12 CV SAE à 4300 t/mn pour le type I. La Vespa 400 dépasse maintenant les 90 Km/heure avec les nouveaux pneus en 4.40 x10.
En octobre 1960 au salon de l'auto à Paris ACMA présente deux modèles: 'Luxe 61' à 3.550NF et 'Grand Tourisme' équipée d'origine d'une boite 4 vitesses, d'un mélangeur automatique, de pneus à flancs blancs. Les modèles de cette année bénéficient d'une finition plus soignée avec des sièges à deux tons, des vide-poches dans les portes.
Tout a une fin.
L'usine était prévue pour 200 voitures par jour, au plus fort de la production en 1958 la cadence ne dépassa pas 50 voitures par jour.
En 1961 la production s'élève à 1849 Vespa 400 dont moins de 200 Vespa 400 'GT' et une soixantaine seulement avec la conduite à droite. Les ateliers de l'usine sont définitivement fermée le 31 décembre 1962. La production totale de 1957 à 1961 aura été de 29873 Vespa 400.
contactez moi: ; Fax +(331) ou (01) 42 39 12 45

Retour Site Vespa 400

Nous sommes Lundi 5 Juin 2023 il est 22:09:09 a Paris. Cette page a rešu 15985 visites depuis le 15/09/2005 !